L’Yonne républicaine (08/06/2017)

Législatives : dans la 1ère circonscription, Paulo Da Silva Moreira veut une majorité pour Macron

Mercredi 7 juin, salle Vaulabelle à Auxerre, environ 300 personnes ont assisté à la réunion publique de Paulo Da Silva Moreira, le candidat de La République en marche (LREM) dans la 1re circonscription de l’Yonne.

Parmi les personnalités venues le soutenir, Alain Drouhin, maire UDI de Bléneau fraîchement rallié à sa candidature, ou encore Maryline Martin, la directrice du chantier médiéval de Guédelon.

Très vite, Paulo Da Silva Moreira tacle son principal adversaire, le député Guillaume Larrivé… mais sans jamais le nommer. Manière de rester fidèle à la « bienveillance » macronienne ? « Il y a ceux qui disent. Il y a ceux qui font. Mais il y a ceux qui disent… et qui ne font pas. Je ne citerai personne ! » s’amuse le candidat. « Je suis de ceux qui agissent. »

Et le médecin de s’appuyer sur la maison de santé pluridisciplinaire de Saint-Sauveur, qu’il a monté en 2012. Exemple d’autant plus marquant que dans son programme, Emmanuel Macron veut doubler le nombre de ces établissements en France.

« Je demande à être élu pour donner une majorité à Emmanuel Macron à l’Assemblée », lance-t-il.

Romain Blanc

L’Yonne Républicaine (07/06/2017)

Paulo Da Silva Moreira, pour le maintien des soins

Arrivé en Puisaye en 1989, ce médecin généraliste a décroché l’investiture LREM. © Auxerre AGENCE
Médecin et maire de Treigny, Paulo Da Silva Moreira, 52 ans, se présente dans la première circonscription de l’Yonne (Auxerrois-Puisaye).

C’est le candidat investi par La République en marche (LREM), le parti d’Emmanuel Macron. Il est à l’origine de la maison de santé de Saint-Sauveur-en-Puisaye, ouverte en 2012, et a créé la mutuelle communale de Treigny en 2015.

Quelle est votre vision du territoire de la 1re circonscription??

Riche en diversité, il allie la nature, l’économie agricole et un réseau de petites et moyennes entreprises dont il faut assurer la pérennité. Pour ce territoire, j’aimerais mener plusieurs fronts. Améliorer le réseau numérique. Faciliter l’accès à l’emploi par le développement d’un réseau de transports. Miser sur le tourisme, car nous avons la chance de bénéficier d’une architecture monumentale exceptionnelle et de paysages qui vont des collines de Puisaye jusqu’aux coteaux d’Irancy.

Pourquoi avez-vous décidé de vous présenter??

Je me présente à la députation dans la continuité de mes engagements électoraux de maire et d’homme de terrain qui a œuvré pour son territoire. Si je suis élu, je conserverai une activité médicale à Saint-Sauveur-en-Puisaye. Issu de la société civile, j’ai été investi par La République en marche après avoir rencontré Emmanuel Macron.

Quels leviers actionnerez-vous pour développer le territoire??

Le rôle du député est d’accompagner les porteurs de projets. Mon retour d’expérience sur les actions que nous avons menées (la mutuelle communale de Treigny, l’auberge de jeunesse de Puisaye ou les aventures touristiques comme Guédelon) m’a apporté cette curiosité constructive qui me motive, me stimule.

Votre priorité si vous êtes élu??

La promotion des maisons de santé pluridisciplinaires sur nos territoires est nécessaire au maintien des soins. La lutte contre la précarité sanitaire et sociale doit être prioritaire. Fort de mon expérience en la matière, je souhaite, avec l’aide du gouvernement, doubler le nombre de ces établissements afin d’attirer de nouveaux praticiens

France Info et France 3 Bourgogne (11/05/2017) 

« Yonne : Paulo Da Silva Moreira, En Marche dans la 1ère circonscription »

 

 

 

 

 

 

« C’est officiel : le candidat de la République en marche de la 1ère circonscription d’Auxerre-Puisaye sera Paulo Da Silva Moreira. Le maire de Treigny, médecin, avait officialisé sa candidature en février dernier en tant que candidat de la société civile divers gauche soutenu par le Parti socialiste. Son suppléant est le socialiste Mathieu Debain, kinésithérapeute de l’AJA.

Ils affronteront le très médiatique député Les Républicains Guillaume Larrivé élu en 2012.

Autrefois parisien, Paulo Da Silva Moreira est venu s’installer comme médecin à Saint-Sauveur-en-Puisaye. D’abord conseiller municipal de Treigny en 2008, élu communautaire à la Communauté de communes de Saint-Sauveur-en-Puisaye, il est maire de Treigny depuis 2014.

« Je me revendique donc d’abord comme un homme de terrain qui connaît parfaitement les difficultés quotidiennes des administrés. L’expérience accumulée au cours de mes différents mandats mais aussi au cours de ma vie professionnelle sera un atout. D’ailleurs, c’est ce que la population attend »
Agé de 52 ans, il a participé à la création de la première Maison de Santé de l’Yonne à Saint-Sauveur en contrebas du Musée Colette. Ils sont une dizaine : médecins généralistes, orthophoniste, psychologue, diététicienne, kinésithérapeute à travailler ensemble. Un bon moyen de rompre l’isolement. »


 

 L’Yonne Républicaine (11/05/2017)

« Législatives 2017 : Caullet, Da Silva Moreira et Crouzet investis par En Marche »

« Ce jeudi après-midi, le mouvement d’Emmanuel Macron a révélé 428 candidats sur les 577 que la République en marche (REM) présentera aux législatives 2017. Parmi ces 428 noms figurent ceux des trois circonscriptions de l’Yonne.

Dans la première circonscription (Auxerre-Puisaye), Paulo da Silva Moreiraa été investi REM. Ce médecin de profession, maire de Treigny-Perreuse, est bien implanté en Puisaye. Il peut aussi compter sur le soutien de Guy Paris, le premier fédéral du PS dans l’Yonne. Cela lui suffira-t-il à créer des difficultés au député sortant Guillaume Larrivé (LR), le favori de cette circonscription traditionnellement ancrée à droite ?
Pour l’investiture REM dans la circonscription n°1, un duel opposait Paulo da Silva Moreira à Pascal Henriat, élu auxerrois du MoDem, le parti de François Bayrou qui a passé un accord avec En Marche, lors de son ralliement à Emmanuel Macron. Mais Pascal Henriat a finalement perdu son duel face à Paulo da Silva Moreira.

Dans la deuxième circonscription (Avallonnais), sans surprise, c’est le député-maire d’Avallon Jean-Yves Caullet qui a été investi par En Marche. Dans l’Yonne, l’élu PS a été l’un des premiers à avoir rallié Emmanuel Macron. Le 23 mars dernier, il avait même réussi à faire venir le candidat en personne, dans sa commune, en pleine campagne présidentielle. Un signe de confiance extrêmement fort.

Enfin, dans le Sénonais et le Jovinien, c’est une femme qui a été choisie. Il s’agit de Michèle Crouzet, vice-présidente du Département de l’Yonne (canton de Thorigny-sur-Oreuse). Elle a été soutenue par François Patriat, l’ex-président de la région Bourgogne et soutien de la première heure d’Emmanuel Macron.
Un temps pressenties, ni Dominique Dusart ni Delphine Gremy n’ont finalement obtenu l’investiture En Marche ».


  Auxerre TV (15/05/2017)

 

« Législatives : Paulo Da Silva Moreira à la conquête d’Auxerre »

Le médecin maire de Treigny en Puisaye investi par la République en Marche associé à l’Auxerrois Mathieu Debain kiné à l’AJA, ont inauguré, samedi soir, leur local de campagne à Auxerre, au pied de la rue Fécauderie en coeur de ville

L’inauguration du local de campagne du candidat aux législatives de la République En Marche ! , Paulo Da Silva Moreira, médecin en Puisaye et maire de Treigny, a donné lieu à un rassemblement illicite tant les gens se pressaient dans le petit local au bas de la rue Fécauderie à Auxerre.
Ils sont arrivés de partout.
Monique Hadrbolec, Christiane Lemoine et Yves Vecten conseillers départementaux d’Auxerre et de Vincelles, Guy Férez d’Auxerre accompagné par Guy Paris premier secrétaire fédéral du PS en congé, François Tiger des Grands Guyons, Gérard Morisset, ancien conseiller régional et général de l’équipe Soisson, prédécesseur de Paulo Da Silva Moreira à la mairie de Treigny, Bernard Brémont du PRG, Philippe Richet ancien médecin de l’AJA du temps de Guy Roux, et bien d’autres venus de tous bords.
Quelques mots bien sentis au retour de Paris où a eu lieu samedi, la présentation de campagne avec le président Macron et une séquence de formation, une analyse sobre et pertinente de Mathieu Debain suppléant qui invite à prendre en compte le désespoir exprimé par le vote FN, un pot sur le chantier et sous la pluie soudain venue saluer les nouveaux Marcheurs.

La République en Marche… sourire et bienveillance, optimisme, ça change ! »

L’Yonne Républicaine (21/03/2017)

« Présidentielle : qui a parrainé qui dans l’Yonne ? »

Ce samedi 18 mars, le Conseil Constitutionnel a dévoilé la liste complète des parrainages en vue de l’élection présidentielle et les a publiés sur son site internet. Parmi eux, 156 parrainages concernent des élus de l’Yonne.

Ce samedi 18 mars, 156 élus de l’Yonne ont envoyé leur courrier au Conseil constitutionnel. Dans le département, les parrainages pour François Fillon (Les Républicains) sont les plus nombreux, suivis de ceux pour Emmanuel Macron (En Marche !) et Alexandre Jardin (Collectif citoyen Bleu Blanc Zèbre).

Soutien à Emmanuel Macron

  • Laurent Cluzel, maire de Bussières
  • Jean-Michel Beauger, maire de Tharoiseau
  • Pascal Henriat, conseiller départemental
  • Jacques Bayol, maire de Stigny
  • Thierry Corniot, maire de Seignelay
  • Yannick Villain, maire de La Celle-Saint-Cyr
  • Yves Vecten, conseiller départemental
  • Muriel Verges-Caullet, conseillère régionale
  • Jean-Yves Caullet, député
  • Stéphane Antunes, maire de Champs-sur-Yonne
  • Jean-Louis Leprun, maire de Mercy
  • Guy Ferez, maire d’Auxerre
  • Monique Wlodarczyk, maire de Merry-Sec
  • Nathalie Labosse, maire de Noyers
  • Philippe Aussavy, maire délégué d’Auxerre
  • Paulo Da Silva Moreira, maire de Treigny
  • Malika Ounes, conseillère départementale
  • Monique Hadrbolec, conseillère départementale
  • Daniel Girard, maire de Coulanges-la-Vineuse
  • Cyril Boulleaux, maire de Villeneuve-sur-Yonne
  • Eliane Charlot, maire de Laroche-Saint-Cydroine
  • Maurice Pianon, conseiller départemental

(…)  »